Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
18 mai 2017

Table des Aînés d’Antoine-Labelle

Marie Beauchamp et Gabrielle Dufour reconnues pour leur implication bénévole

Deux bénévoles d’exception ont reçu un vibrant hommage de la part de la Table des Aînés Antoine-Labelle le 15 mai, pour leur implication de longue date: Marie Beauchamp et Gabrielle Dufour.

Simon Dominé , Rédacteur en chef

De gauche à droite: Maurice Rivet, président de la Table de concertation des Aînés des Laurentides, Gabrielle Dufour, bénévole à la Conférence St-Vincent-de-Paul, Jean-Claude Giguère, président de la Table des Aînés Antoine-Labelle et Marie Beauchamp, bénévole à la Société Alzheimer des Laurentides (photo: gracieuseté – Cynthia Desjardins).
De gauche à droite: Maurice Rivet, président de la Table de concertation des Aînés des Laurentides, Gabrielle Dufour, bénévole à la Conférence St-Vincent-de-Paul, Jean-Claude Giguère, président de la Table des Aînés Antoine-Labelle et Marie Beauchamp, bénévole à la Société Alzheimer des Laurentides (photo: gracieuseté – Cynthia Desjardins).

Montréalaise de naissance, Marie Beauchamp a fait ses valises pour Mont-Laurier le 7 juin 1992. «Le 8 juin, j’étais Lauriermontoise», explique la dame au grand cœur, qui a trouvé dans les Hautes-Laurentides «un manteau à [sa] bonne grandeur». Avec son mari, elle va pourtant refaire le trajet dans le sens inverse le 29 juin prochain, pour poser ses bagages à Repentigny cette fois. Le couple désire se rapprocher de ses enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants. Mais à 68 ans, Marie trouve que «La région est dure à quitter». Elle a pleuré à chaudes larmes après le dernier spectacle du Chœur Entramis, dans lequel elle s’implique depuis 2004.

«Une personnalité hors du commun»

Elle a travaillé pendant 18 ans à la Maison des Jeunes de Mont-Laurier, mais comme elle ne comptait pas ses heures, on peut dire qu’elle y a aussi été bénévole. Elle a contribué à fonder la Corporation de développement communautaire des Hautes-Laurentides (CDCHL), s’est impliquée à la Régie régionale des Laurentides, au niveau du Fonds de lutte contre la pauvreté, auprès du consortium jeunesse des Hautes-Laurentides, mais aussi dans la Coalition des organismes communautaires jeunesse ou auprès du Regroupement des maisons de jeunes du Québec. Sans oublier qu’elle a été pendant 14 ans coordinatrice d’Opération Nez Rouge.

Engagement emblématique s’il en est, elle a fondé Toxico alerte avec sa sœur Lyse Beauchamp, décédée en 1997 et dont le nom continue aujourd’hui de rayonner dans les Hautes-Laurentides. «Ç’a commencé avec 6 000$ de Centraide, se souvient Marie. Aujourd’hui, ils roulent deux bâtisses et la gare. C’est gros!»

Elle s’est beaucoup impliquée aux Habitations Antoine-Labelle et c’est là qu’elle a commencé à mettre une nouvelle corde à son arc en organisant des soupers au profit de la Société Alzheimer des Laurentides. Approchée par l’intervenante locale, Carole Trépanier, elle a monté la Marche pour l’Alzheimer, qui a réuni 40 personnes la première année, 60 la deuxième et qui espère bien doubler ce chiffre en 2017.

C’est la Société Alzheimer des Laurentides qui a présenté sa candidature afin qu’elle reçoive les honneurs de la Table des Aînés Antoine-Labelle. «Les gens étaient aussi émus que moi», a confié Marie, qui a trouvé que c’était «un bel hommage». Lors de la soirée, Mme Trépanier a salué «un tout petit bout de femme» avec «une personnalité hors du commun» et «à l’âme trempée».

Gabrielle Dufour, «appréciée de tous»

De son côté, la Saint-Vincent-de-Paul avait proposé le nom de Gabrielle Dufour. Rejoint au téléphone le 17 mai, le président de l’organisme, Claude Ménard, a expliqué ce choix: «Mme Dufour est une personne ressource toujours disponible et appréciée de tous», a-t-il fait remarquer. Présidente entre 1995 et 2000 et coprésidente en 2015-2016, Mme Dufour n’a pas compté non plus ses heures pour l’Église. Elle a notamment organisé des déjeuners pendant quatre ans pour la paroisse, en plus de s’impliquer à la cathédrale. Il ne faudrait pas non plus oublier qu’elle a siégé sur le conseil d’administration du Centre de la famille pendant dix ans. Malgré toutes ces implications, elle prend le temps de se consacrer à ses cinq enfants, neuf petits-enfants et onze arrières petits-enfants.

C’est sur elle que la Table des Aînés a arrêté son choix pour représenter les Hautes-Laurentides à Ste-Eustache le 1er octobre prochain.C

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel