Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
11 mai 2017

Saccage au cimetière de Ferme-Neuve

Alerté par un citoyen le 10 mai dernier, le bedeau de Ferme-Neuve a fait une bien sombre découverte au cimetière de sa paroisse: une cinquantaine de pierre tombales ainsi que deux lampadaires y gisaient au sol.

Alexandre Dubé , Journaliste

Plusieurs pierres tombales et lampadaires ont été vandalisés en début de semaine au cimetière de Ferme-Neuve. Une enquête est ouverte afin de retrouver les vandales (photo: Alexandre Dubé - Le Courant des Hautes-Laurentides).
Plusieurs pierres tombales et lampadaires ont été vandalisés en début de semaine au cimetière de Ferme-Neuve. Une enquête est ouverte afin de retrouver les vandales (photo: Alexandre Dubé - Le Courant des Hautes-Laurentides).

Plusieurs Fermeneuviens inquiets commençaient déjà à circuler dans le cimetière le 11 mai en matinée afin de constater l’ampleur des dégâts et de s’assurer que les sépultures de leurs proches étaient intactes.

En entrevue à CFLO FM, le maire de Ferme-Neuve, Gilbert Pilote, a confié qu’il trouve la situation désolante et qu’il «espère qu’on va être capable de mettre la main sur les coupables».

À qui reviendra la facture?

Au terme de cette histoire, qui réparera les dommages causés par les vandales? Le curé de Ferme-Neuve, Athanase Ndikumana, mentionne que «dans le contrat, les monuments n’appartiennent pas à la paroisse». Les familles des défunts dont les tombes ont été profanées devront donc probablement se tourner vers leurs assurances personnelles.

M. Ndikumana se demande «pourquoi les personnes ont fait ça» et «dans quel but». Il note que «le cimetière, c’est une terre sacrée» et qu’en ce sens la paroisse a déposé une plainte pour vandalisme et profanation auprès de la SQ.

L’enquête est ouverte

Le sergent Marc Tessier, agent d’information pour la SQ, confirme qu’une plainte a officiellement été déposée dans la matinée du 11 mai et qu’une enquête était ouverte en lien avec ce vandalisme.

MM. Tessier et Ndikumana invitent les citoyens qui détiendraient de l’information à ce sujet à appeler directement au poste de la SQ à Mont-Laurier au (819) 623-2211. C

«Ça blesse la cicatrice des familles qui avaient déjà passé le deuil.» - Athanase Ndikumana, curé de Ferme-Neuve

Partager:

Alexandre Dubé , Journaliste

  • Courriel