Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
21 avril 2017

Inondations

La rivière du Lièvre «pourrait sortir de son lit»

Plusieurs secteurs de Mont-Laurier en bordure de la rivière du Lièvre sont sous surveillance de la part des services municipaux. La période critique de risque d’inondation est désormais fixée au dimanche 23 avril.

Simon Dominé , Rédacteur en chef

Le niveau de la rivière du Lièvre est à la hausse et cette dernière pourrait sortir de son lit. Le pic du débit est attendu dimanche 23 avril.
Le niveau de la rivière du Lièvre est à la hausse et cette dernière pourrait sortir de son lit. Le pic du débit est attendu dimanche 23 avril.

«Avec les pluies annoncées pour les prochains jours et la fonte des neiges à venir au nord de la région dans le secteur du réservoir Mitchinamecus, nos services sont en état d’alerte pour la surveillance quotidienne des débits à venir d’ici la fin de la semaine, si requis nous aurons des patrouilles du Service des incendies qui feront de la surveillance de nuit dans les secteurs à risques», a fait savoir Jean-Yves Forget, directeur général de la Ville de Mont-Laurier, le 19 avril.

Mont-Laurier appelle à la vigilance

Le 20 avril, la Ville a appelé ses résidents à la prudence: «Suite aux dernières pluies et à la fonte rapide de la neige, le niveau de la rivière du Lièvre et de certains lacs est à la hausse et la rivière pourrait sortir de son lit. La Ville de Mont-Laurier demande à tous les citoyens dont le domicile est situé en zone à risque d’inondation de prévoir les moyens requis pour assurer la sécurité des membres de leur famille et la protection de leurs biens». Le 17 avril, c’est la Ville de Rivière-Rouge avait demandé à ses résidents situés en zone inondable de se prémunir contre les risques d’inondation, au cas où la rivière Rouge déborde. Des sacs de sable ont été mis à la disposition de ceux qui le désiraient, au garage municipal du secteur de l’Annonciation.

Algonquin Power ouvre les vannes

Le 18 avril, la compagnie Algonquin Power a réalisé des travaux au niveau du pont Reid, à Mont-Laurier. Les portes du barrage ont été ouvertes afin de laisser passer plus de débit d’eau.

Un suivi journalier

Le directeur général de la Ville de Mont-Laurier, Jean-Yves Forget, se veut rassurant et rappelle que la première crue printanière «est passée sans problème». Il n’y a pas eu d’embâcles majeurs, que ce soit en amont ou en aval du pont Reid. «Nous avons avec le ministère de la Sécurité publique des appels conférences à fréquences régulières en regard de la crue printanière afin de suivre l’évolution du débit journalier de la rivière du Lièvre dans notre municipalité», a précisé M. Forget. Il n’en reste pas moins que les secteurs à risques (principalement l’île Bell, le chemin Ferme Rouge, le nord du secteur Lépine et la rue Achim) seront particulièrement surveillés.

Seuil d’inondation

À 7h le 19 avril, les données enregistrées à Mont St-Michel par le centre hydrique du Québec faisaient état d’un débit de 257 m3/seconde, alors que le seuil minimum d’inondation est fixé par le centre hydrique à 391 m3/seconde. «En 1999 lors de l’inondation, le débit enregistré était de 600 m3/seconde alors que depuis cette date, le seuil maximal enregistré était de 381m3/seconde», a rappelé M. Forget. C

«Suite aux dernières pluies et à la fonte rapide de la neige, le niveau de la rivière du Lièvre et de certains lacs est à la hausse et la rivière pourrait sortir de son lit. (…) selon les prévisions, la période critique de risque d’inondation s’annonce pour ce dimanche 23 avril.»- Ville de Mont-Laurier

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel

Météo

Médias sociaux

Activités communautaires

Dernière édition virtuelle

Archives 2017

Archives 2016

Concours

Participer