Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
24 novembre 2016

Pour lutter contre la violence conjugale

La Passe-R-Elle sollicite l’aide des municipalités

La Passe-R-Elle des Hautes-Laurentides espère que les municipalités des Hautes-Laurentides se positionneront contre la violence conjugale.
La Passe-R-Elle des Hautes-Laurentides espère que les municipalités des Hautes-Laurentides se positionneront contre la violence conjugale.

La Passe-R-Elle des Hautes-Laurentides, maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale, invite les villes et villages de la région à se proclamer municipalité alliée contre la violence conjugale par voie de résolution et à rendre public leur engagement.

Cette vaste campagne de sensibilisation, organisée par le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et ses 42 maisons membres, se déroulera sur trois ans. Elle prend son envol dans le cadre des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes, du 25 novembre au 6 décembre 2016. À travers le Québec, les conseils municipaux seront invités à se positionner contre la violence conjugale, tout comme le gouvernement provincial l’a déjà fait. L’objectif est d’envoyer un message fort et concerté aux Québécoises et Québécois à l’effet que ces agressions, perpétrées dans l’intimité du couple, sont inacceptables. Pour donner le coup d’envoi à la campagne, une douzaine de municipalités grandes et petites ont répondu favorablement à l’appel en se déclarant municipalité alliée contre la violence conjugale. La Passe-R-Elle des Hautes-Laurentides espère que cette solidarité sera contagieuse.

Un problème de relations de pouvoir

«La violence conjugale est un problème de relations de pouvoir qui peut entraîner des séquelles physiques et psychologiques graves, pouvant aller jusqu’à la mort. Nous avons besoin de l’appui de tous les acteurs de la société québécoise pour la combattre», rappelle Roxane Prenovost, coordonnatrice de la Passe-R-Elle des Hautes-Laurentides. En 2014, le ministère de la Sécurité publique a enregistré 18 746 infractions commises en contexte conjugal, dont 11 homicides. La Passe-R-Elle des Hautes-Laurentides a pour mission de travailler à un changement social qui vise à éliminer la violence conjugale et ses impacts sur les femmes et les enfants. L’organisme offre de l’hébergement aux femmes et à leurs enfants vivant dans un contexte de violence conjugale. Elle offre aussi de l’aide téléphonique 24 heures sur 24, des rencontres individuelles et de groupe, de l’accompagnement dans les diverses démarches et de la défense de droit, de la sensibilisation et des services spécifiques pour les enfants et les adolescents.

La Passe-R-Elle a répondu à 722 demandes

Dans la dernière année, Passe-R-Elle des Hautes-Laurentides a accueilli 75 femmes et 47 enfants en hébergement. Elle a offert 277 services externes (consultations sans hébergement ou post-hébergement, accompagnement dans les démarches, etc.) à des femmes violentées et a répondu au total à 722 demandes d’aide ou d’information de la part de victimes, de proches ou de professionnels. C

Partager: