Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
8 août 2018

Ferme-Neuve

Des médecins choisissent la montagne du Diable pour se ressourcer

Kathleen Godmer , journaliste-pigiste

Le Parc régional montagne du Diable va accueillir au moins 40 médecins pendant trois jours, dans le cadre d’un colloque organisé Médecins francophones du Canada (photo: gracieuseté – Zoom Multimédia).
Le Parc régional montagne du Diable va accueillir au moins 40 médecins pendant trois jours, dans le cadre d’un colloque organisé Médecins francophones du Canada (photo: gracieuseté – Zoom Multimédia).

Un colloque sur le bien-être des médecins va attirer au moins 40 médecins au Parc régional Montagne du Diable (PRMD), du 29 au 31 août prochains, mais d’autres pourraient se rajouter à la liste puisque le parc peut en accueillir jusqu’à 60.

L’événement, organisé par Médecins francophones du Canada, en partenariat avec le Centre ÉPIC de l’Institut de Cardiologie de Montréal, est axé sur les bienfaits de la nature sur la santé et le bien-être général.

Le but du colloque est de permettre aux médecins d’assister à des conférences et d’expérimenter différentes techniques qui y seront présentées afin d’avoir de nouvelles façons de se ressourcer eux-mêmes et de pouvoir par la suite partager le tout avec leurs patients.

«Depuis un an qu’on travaille à mettre sur pied le colloque, projet initié par le docteur Luc Laurin et le comité scientifique et organisateur. Chaque année, des colloques du genre se tiennent un peu partout au Québec et comme le thème de cette année était le bien-être, Dr Laurin, qui est le président du comité, considérait que Ferme-Neuve était l’endroit parfait pour se ressourcer. De plus l’événement rejoint un des objectifs du parc qui est d’intégrer un volet santé à la montagne, on le commence comme ça», expliquait Andréane Charbonneau, responsable communications, marketing et événements au PRMD.

Médecins francophones du Canada

«Médecins francophones du Canada est une association dont l’action tend à rallier les médecins à des objectifs qui favorisent une médecine de qualité à valeurs humaines..», expliquait Diane Bircher, coordonnatrice de projet à Médecins francophones du Canada.

L’association offre à ses membres des services touchant à divers secteurs (formation professionnelle continue, mise en réseau des médecins de la francophonie, promotion du français en médecine, bien-être des médecins, développement médico-social, santé et environnement, humanisation des soins).

«Le colloque qui se tiendra à Ferme-Neuve met l’accent sur l’impact et les bienfaits de la nature sur la santé et c’est un volet différent qu’on voulait développer comme une continuité à ce que l’on offre déjà», racontait Mme Bircher. C’est lors de précédents colloques que le comité scientifique a réalisé que de mettre sur pied un tel colloque était essentiel car plusieurs médecins participants ont abordé le sujet et en ont fait la demande.

La nature pour la santé

Si la température le permet, la majorité des activités se feront à l’extérieur. Le Courant n’a pas pu rejoindre avec le Dr Laurin, ce dernier étant en vacances.

Toutefois, dans un article publié dans le bulletin en formation de Médecins francophones du Canada, il expliquait que «Nous ne sommes pas assis à assimiler de la théorie. C’est en vivant l’expérience, en nature, que nous intégrons les connaissances. Cette idée a toujours été à la base de nos colloques expérientiels! De plus en plus, on découvre les propriétés bienfaisantes que la nature ajoute à l’exercice et la forêt en décuple les effets. Dehors, on bouge plus longtemps. C’est pour ça que j’ai acheté des terres! Je déteste les gymnases».

Au programme: des activités en plein air seront proposées comme le rabaska, le kayak et le shinrin-yoku. On offre aussi un atelier de cuisine méditerranéenne qui utilisera des produits régionaux et bios, plusieurs conférences, des sessions de méditation et de conscience de soi.

«Nous sommes ravis de les accueillir. Nous travaillons beaucoup en partenariat avec Dr Laurin pour qui c’est très important de mettre de l’avant la région et avec Promo-Santé qui veut aussi offrir des services en plein air.» – Andréane Charbonneau, PRMD

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste-pigiste

  • Courriel