Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
12 juin 2018

Mont-Laurier

Le conseil municipal se transporte à la Maison des jeunes

Alexandre Dubé , Journaliste

Le conseil municipal de Mont-Laurier s’est réuni à la Maison des jeunes le 11 juin dernier. Les élus en ont profité pour féliciter Claudie Lacelle, qui a été nommée citoyenne de l’année lors du Gala du mérite municipal (photo: Alexandre Dubé – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Le conseil municipal de Mont-Laurier s’est réuni à la Maison des jeunes le 11 juin dernier. Les élus en ont profité pour féliciter Claudie Lacelle, qui a été nommée citoyenne de l’année lors du Gala du mérite municipal (photo: Alexandre Dubé – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Les élus municipaux de Mont-Laurier se sont déplacés à la Maison des Jeunes (MDJ) le 11 juin dernier pour y tenir leur deuxième conseil municipal en dehors des murs de l’hôtel de ville depuis le début de leur mandat.

Lors de la brève campagne électorale d’octobre dernier, l’équipe du maire Daniel Bourdon, finalement élue par acclamation, avait promis de rendre les conseils municipaux plus intéressants, notamment en expliquant davantage les tenants et aboutissants des résolutions à l’ordre du jour.

«On sait que la participation au niveau des conseils municipaux, il n’y a pas foule, faut quand même le dire, reconnaît le maire. Alors on s’est dit on va essayer de rendre ça plus convivial, on va se rapprocher des gens.»

Les conseillers s’étaient d’ailleurs rendus aux Habitations Antoine-Labelle le 12 mars 2018, où plus de cent résidents ont répondu présents.

Cette fois, l’objectif était d’introduire les électeurs de demain aux rouages de la politique municipale. «Pourquoi la Maison des jeunes? C’est qu’on veut expliquer à nos jeunes comment ça fonctionne, c’est quoi un conseil municipal, c’est quoi notre rôle d’élu pour la communauté, dit M. Bourdon.»

Il espérait aussi à leur démontrer que «Quand on parle de la politique, ce n’est pas toujours négatif».

«C’est un privilège pour nous»

Aux yeux de la directrice générale de la MDJ de Mont-Laurier, Claudie Lacelle, c’est vraiment un privilège que de recevoir le conseil municipal dans ses locaux. «C’est de dire que nos jeunes sont assez importants pour que le conseil de ville se déplace pour venir les rencontrer directement chez eux», estime-t-elle.

Elle souligne que cette visite des élus «cadre directement» avec la mission des maisons des jeunes, qui est «de rendre nos jeunes actifs, critiques et responsables».

Peu de participants, mais plus qu’à l’habitude

Bien que quelques jeunes très impliqués étaient présents, dont Sue-Lynn Léonard, reconnue pour son implication à la MDJ lors du Gala du mérite municipal, et Émile Sanche, qui a organisé une soirée d’activités originales sur quelques pays à la MDJ, ils ne sont que six adolescents à s’être déplacés pour l’occasion.

Avant la rencontre, Claudie Lacelle soulevait que la belle température pourrait affecter à la baisse la participation des jeunes. «Les maisons de jeunes c’est sur une base volontaire, donc pour toutes les activités qu’on a, souvent on le sait à la dernière minute si on a trois jeunes, si on en a 10 ou si on en a 20», expliquait-elle.

Isabelle St-Jean, conseillère en communication pour la Ville, souligne pour sa part que c’est déjà plus de participants que pour «la majorité des conseils de ville».

Elle évoque aussi la participation des jeunes à la période de questions. «La question d’un jeune garçon était super pertinente, par rapport à la vente du CLSC puis à quels droits on pouvait exiger par rapport aux rénovations pour l’image de la ville».

Considérant également la superbe météo qu’il faisait ce soir-là, Mme St-Jean dit être «quand même très satisfaite de l’événement d’hier (11 juin) puis des répercussions qu’il y a eu sur les réseaux sociaux».

On a tout de même pu compter sur la présence de Rouki, l’indéfectible yorkshire de Claudie Lacelle, qui est toujours à ses côtés à la MDJ, même lors de l’Opération Nez rouge.

C’était d’ailleurs une première pour le maire, qui de toute sa carrière politique n’avait jamais vu de chien assister au conseil municipal.

Une formule qui sera de retour

Les conseillers municipaux et le maire semblent avoir apprécié l’expérience, si bien qu’ils souhaitent la répéter.

Plusieurs organismes ont d’ailleurs contacté la Ville pour inviter le conseil municipal dans ses locaux, mais ça devra toutefois attendre à l’année prochaine puisque le calendrier des séances du conseil a déjà été adopté.

Si on devait retenter le coup à la MDJ, Isabelle St-Jean dit que «C’est sûr qu’on va penser à une manière plus stratégique pour que ça touche les jeunes», notamment en essayant que «ça ne soit pas en plein cœur de l’été ou en pleine fin d’année scolaire».

Partager:

Alexandre Dubé , Journaliste

  • Courriel