Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:

Mont-Laurier

Un multirécidiviste condamné à six mois de prison

Gilles C. Poirier

Martin Labelle a écopé le 14 mai dernier d’une peine de six mois de prison (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Martin Labelle a écopé le 14 mai dernier d’une peine de six mois de prison (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Détenu depuis le 24 mars 2018, Martin Labelle, de Ferme-Neuve, âgé de 44 ans, a plaidé coupable à des accusations d’entrée par effraction, de fraude, et de vols.

L’accusé à comparu le 14 mai pour le prononcé de sa sentence. Un rapport pré-sentencielle a démontré qu’il était un délinquant persistant relié à des problèmes de toxicomanie. Plusieurs thérapies en milieu fermé n’ont pas amélioré le comportement de l’accusé.

Il faisait face à neuf chefs d’accusation pour des faits s’étant déroulés entre le 18 août 2017 et 18 mars 2018 dans la région de Mont-Laurier. Il a plaidé coupable à cinq d’entre eux: vol dans une entreprise, entrée par effraction à la Maison Lyse-Beauchamp dans le but de commettre un acte criminel, fraude dans un dépanneur et vol de deux personnes.

Une peine «clémente»

Lors du prononcé de la sentence, le juge Jean-Jacques Gagné n’a pas accepté la recommandation commune des procureurs de la défense et de la Couronne et a imposé une peine de six mois de prison, moins le temps de détention préventive, en plus d’une période de probation de trois ans tout en soulignant que c’était une peine clémente considérant le passé criminel de l’accusé.

Le juge Gagné a mentionné également l’odieux du vol à la Maison Lise Beauchamp, organisme à but non lucratif offrant un programme thérapeutique et de réinsertion social pour la population possédant des problèmes de toxicomanie et d’alcoolisme.

Un homme connu de la justice

Il a également fait mention de nombreuses condamnations depuis l’âge de sa majorité, tel que possession de stupéfiants, méfaits, vol, recel, bris de condition, possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, introduction par effraction, omission de comparaître.

Une recherche dans le registre du ministère de la Justice, qui regroupe les dossiers judicaires de l’ensemble des tribunaux du Québec, indique que l’accusé a déjà été condamné pour 34 chefs d’accusation.

L’accusé doit revenir devant les tribunaux en septembre prochain pour faire face à une autre accusation.

Partager:

Gilles C. Poirier