Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:

Hautes-Laurentides

Trois dossiers de meurtre en voie de règlement

Gilles C. Poirier

Trois dossiers de meurtre survenus dans les dernières années à Notre-Dame-du-Laus, Nominingue et La Minerve pourraient faire l’objet d’un règlement dans les semaines ou mois à venir (photo: Code Rouge Mont-Laurier).
Trois dossiers de meurtre survenus dans les dernières années à Notre-Dame-du-Laus, Nominingue et La Minerve pourraient faire l’objet d’un règlement dans les semaines ou mois à venir (photo: Code Rouge Mont-Laurier).

Un règlement pourrait survenir dans les prochains mois, voire les prochaines semaines, dans trois dossiers de meurtre survenus dans les Hautes-Laurentides ces dernières années.

David A. Lepage de Notre-Dame du Laus, Pascal Varennes de Nominingue et Stéphane Cléroux de La Minerve font face à des accusations de meurtre au premier degré et sont passibles de peine d’emprisonnement à perpétuité.

Le 19 avril dernier se tenait l’ouverture du terme de la Cour Supérieure en visio-conférence à partir du Palais de justice de Montréal. C’est lors de ces séances que sont fixés les dossiers qui nécessitent un procès devant juge et jury.

Les avocats des accusés ont individuellement informé la juge Johanne St-Gelais de la Cour Supérieure que des discussions sont en cours avec les procureurs de la Couronne pour arriver à une entente et soumettre au tribunal une proposition commune.

La juge St-Gelais a accepté leurs suggestions, mais a quand même réservé des dates de procès à tenir devant juge et jury en mars et avril 2019, dans l’éventualité qu’il n’y ait pas d’accord.

David A. Lepage

Le premier dossier concerne David A. Lepage, 60 ans, qui est accusé du meurtre de sa conjointe, Priscilla Lee Bond, 33 ans, ainsi que de sa fille, Gabrielle Lepage, 15 ans. Les faits se sont déroulés le 9 avril 2017 à Notre-Dame-du-Laus. M. Lepage aurait tué les deux victimes avec une arme à feu. Il a ensuite été conduit par un ami au quartier général de la Sûreté du Québec (SQ) à Gatineau, où il a immédiatement été placé en détention. Dépêchés sur les lieux, les policiers ont fait la macabre découverte des deux corps dans la résidence située sur le Chemin de Val-Ombreuse.

Pascal Varennes

Le second dossier implique Pascal Varennes, 37 ans, accusé du meurtre de sa conjointe, Chantal Bozec, 51 ans. Les faits se sont déroulés la veille de Noël, le 24 décembre 2015, à Nominingue. Les policiers ont reçu un appel et se sont rendus à la résidence située rue Saint-Joseph, où ils ont fait la découverte du corps de la victime. L’accusé, présent sur les lieux, a été interrogé par les policiers. Il a été arrêté quatre jours plus tard.

Stéphane Cléroux

Dans le cas du troisième dossier, Stéphane Cléroux, 46 ans, est accusé du meurtre de Luc Bergeron, 50 ans. M. Cléroux aurait été en relation d’affaires avec la victime dans la production de cannabis en vue d’en faire le trafic. Suite à un différend, il aurait tué Luc Bergeron à bout portant avec des armes à feu de fabrication locale, le 8 août 2014, dans le garage dans lequel était produit le cannabis. Il aurait ensuite enterré le corps derrière le garage de la propriété située sur le Chemin Lafond, à Nominingue. Pris de remords, il s’est rendu au quartier général de la SQ, à Montréal, en novembre 2014 pour confesser son crime. Il aurait aussi indiqué aux policiers où sa trouvait le corps de la victime.

Partager:

Gilles C. Poirier