Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
27 avril 2018

Les infirmières font pression par l’habillement

Dans le cadre d’une manifestation, les infirmières de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) ont brisé la ligne du code vestimentaire obligatoire le 26 avril pour se glisser dans des tenues de ville. Elles soulignent ainsi la lenteur des pourparlers avec le patronat. «J’en ai plein le dos/j’appuie ma négo», lit-on sur les chandails. Selon Francis Charbonneau, vice-président secteur nord de la FIQ – Syndicat des professionnelles en soins des Laurentides (FIQ – SPSL), «les professionnelles en soins cesseront de respecter le code vestimentaire puisque l’employeur ne les respecte pas». On parle évidemment du respect envers les professionnelles. Bien qu’heureuses des projets-pilotes sur les ratios convenus entre Québec et la FIQ – SPSL, les membres souhaitent obtenir des conditions de travail adéquates, et ce le plus rapidement possible. Sur la photo, quelques infirmières du secteur d’Antoine-Labelle en tenue vestimentaire de tous les jours sur les lieux de leur travail le 26 avril au matin.

Partager: