Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
30 mars 2018

LIMOL

Une finale exceptionnelle remportée par La Frousse

Murielle Yockell , Journaliste-pigiste

Les grands champions de la saison 2017-2018 de la LIMOL: la Frousse. De gauche à droite:  Alexandre Dubé, Sébastien Jacques, Andréa Gagnon, Nicolas Lafantaisie, la capitaine Véronique Lemaire et Louis-Jean Pelletier. Le prochain camp de recrutement qui aura lieu au début de septembre (photo: Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Les grands champions de la saison 2017-2018 de la LIMOL: la Frousse. De gauche à droite: Alexandre Dubé, Sébastien Jacques, Andréa Gagnon, Nicolas Lafantaisie, la capitaine Véronique Lemaire et Louis-Jean Pelletier. Le prochain camp de recrutement qui aura lieu au début de septembre (photo: Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Dans une ambiance extrêmement électrisante, c’est à guichet fermé que s’est terminée la finale de la LIMOL. Après une chaude lutte qui s’est terminée à égalité, La Frousse et la El Diablo ont dû s’affronter en fusillade à trois contre trois pour déterminer laquelle des deux équipes remporterait la Coupe Cornet.

Personne ne voulait rater la finale de la LIMOL, animée par Renaud Giraldeau et Mathieu Ladouceur, qui se déroulait le 28 mars dernier au Bloc E du cégep de Mont-Laurier.

Dans une salle comble et pendant près de deux heures trente, les spectateurs ont eu droit à un feu nourri d’improvisations cocasses, dramatiques et pleines de surprises. C’est d’ailleurs le public qui, en tant que membre du jury de la LIMOL, a alloué le point gagnant à La Frousse, équipe championne de cette troisième édition.

Rencontré après la remise des prix, l’arbitre Dominic Bell qualifiait cette soirée comme étant exceptionnelle: «Les gens en ont eu pour leur argent. C’était un match serré jusqu’à la fin avec des impros dramatiques, drôles et des performances exceptionnelles; c’était vraiment génial»!

Pour ce match final, les trois étoiles ont été accordées à Véronique Lemaire (La Frousse), Jérôme Chartrand (El Diablo) et Nicolas Lafantaisie (La Frousse).

Véronique Lemaire, «Joueuse de l’année»

Des prix ont été remis aux joueurs qui se sont distingués pendant l’année. Parmi eux et pour son indéniable talent d’improvisatrice, Véronique Lemaire, capitaine de La Frousse, a reçu sans trop de surprise le prix «Joueuse de l’année». Chaleureusement applaudie, on a appris que celle-ci en était à sa dernière participation à la LIMOL de Mont-Laurier.

«Sur les 11 matchs qu’elle a joués, elle a remporté 10 étoiles du public. C’est l’occasion de la remercier pour tout ce qu’elle a fait pour la ligue. Elle nous tire par le haut à chaque match et ça va faire mal de la voir partir», a souligné un des animateurs de la soirée.

Toutefois, ce n’est peut-être peut-être qu’un «au revoir», car comme elle a été le pont entre la LIMOL et d’autres équipes de Montréal et de Québec, elle utilisera probablement ces mêmes chemins pour revenir faire un petit tour dans la région, nous a-t-elle confié.

Entrevue avec les capitaines

Étant donné que la lutte a été très chaude entre les deux équipes, Le Courant a rencontré les capitaines des deux équipes finalistes, Sophie Turcot (El Diablo) et Véronique Lemaire (Frousse). «L’année a été fantastique et il y a eu tellement de rebondissements! C’est tellement tripant de jouer! Avec la Frousse, c’était décuplé. J’avais l’impression que chaque match joué contre la Frousse, ça nous donnait un kik de plus!», commentait Sophie.

Capitaine de l’équipe championne 2017-2018, Véronique Lemaire en était à sa première année en tant que capitaine.

«D’avoir la chance de choisir mes joueurs, c’était du bonbon et ça nous réserve toujours plein de surprises. C’est un défi d’être capitaine parce qu’il faut vraiment faire étinceler chacun des joueurs. Le plus beau rôle quand on est capable de l’avoir, c’est d’être assis sur le banc et regarder nos joueurs avoir du gros fun sur la patinoire!»

Partager:

Murielle Yockell , Journaliste-pigiste

  • Courriel