Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
12 mars 2018

Jérôme Ferrer: bienvenue dans mon univers!

Kathleen Godmer , journaliste-pigiste

BJérôme Ferrer, au Salon des Vins de Mont-Laurier (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).
BJérôme Ferrer, au Salon des Vins de Mont-Laurier (photo: Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

De passage à Mont-Laurier le 9 mars dernier pour participer au salon des vins en tant que président d’honneur, le célèbre chef Jérôme Ferrer se disait enchanté d’être dans notre belle région et de pouvoir rencontrer et échanger avec les gens.

Jérôme Ferrer a commencé à cuisiner avec sa grand-mère il y a de ça plus de 30 ans. «Lorsque j’ai commencé à cuisiner, j’étais loin de me douter que je signait un pacte à vie avec la gastronomie», explique-t-il. Il est maintenant Chef Exécutif du restaurant Europea et Grand Chef Relais & Châteaux.

Inspirée de la gastronomie française, sa cuisine a été plusieurs fois récompensée. Il est aussi possible de profiter de son art culinaire dans les restaurants Le Cellier Du Roi, au bistro Beaver Hall et par la franchise de casse-croûte du terroir Jerry.

M. Ferrer est aussi reconnu comme chroniqueur culinaire à la télévision et dans la presse. «Dès qu’on me parle de ce qui touche à l’art de la table et ce qui l’accompagne, ça m’allume!», mentionne-t-il tout sourire. Le chef défend avec ferveur le plaisir de la cuisine et du partage, et se donne la mission de mettre en valeur les produits du terroir québécois car selon lui, le Québec mérite sa place dans la haute gastronomie mondiale.

Le vigneron

Il y a quelques années, Jérôme ferrer a racheté à son cousin les quelques hectares de vignes ayant autrefois appartenus à son père. «Je viens d’un milieu rural, d’un petit village d’environ 80 habitants et mon père, Adrien, était agriculteur et vigneron», raconte le chef. Avec ce vignoble, il crée le domaine «La terre de mon père» et lance avec beaucoup de fierté et d’émotion un premier vin: «La Terre de Mon Père Val pas Res 2011», un vin rouge provenant du sud de la France, dans le Languedoc.

L’homme d’affaire

Diplômé en hôtellerie, comme ses amis et associés, Ludovic Delonca et Patrice De Felice, Jérôme Ferrer se lance en affaires avec eux. Toujours soucieux de se surpasser, le trio réalise le rêve de posséder son propre restaurant. Inspiré des origines espagnole, italienne et catalane des fondateurs, le restaurant Europea devient rapidement une destination prisée en proposant une cuisine inédite.

Titulaire de la cote «4 diamants» de la CAA, Europea est nommé plusieurs années de suite restaurant de l’année. Au cours des années, suivent pour M. Ferrer l’ouverture de l’Espace boutique Europea, la Brasserie Beaver Hall, le restaurant Andiamo ainsi que le Birks café et le café Grévin avec son ami Francis Reddy, en plus de quatre restaurants en partenariat au Brésil ainsi que l’Atelier et le service de traiteur, qui s’ajoutèrent aux activités.

Europea est maintenant entré dans la famille des Grandes Tables du Monde dont seulement deux restaurants canadiens font partie. Toujours très occupé, Jérôme Ferrer résume sa philosophie en une seule phrase: «Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves».

L’auteur

Auteur de plusieurs ouvrages de recettes et essais, M. Ferrer vient de sortir son nouveau livre «Faim de vivre», qui raconte un peu son histoire et envoie le message que la vie est belle et qu’il faut la vivre pleinement.

«J’ai écris ça pour aider ceux qui traversent des moments difficiles comme j’en ai traversé moi-même avec le cancer qui frappe à la porte sans être invité et repart subitement avec un proche» explique-t-il.

Selon lui, la vie impose certaines choses, mais on peut toujours faire des choix et les épreuves apportent des prises de conscience qui forcent à devenir plus philosophe. Il ne faut donc pas avoir de regrets.

En riant, M. Ferrer termine en disant «… et oui, bienvenue dans mon univers» !

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste-pigiste

  • Courriel