Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
6 mars 2018

Kickboxing

Malgré la grippe, Simon Lefebvre triomphe au Casino

Alexandre Dubé , Journaliste

Aux prises avec une vilaine grippe, Simon Lefebvre est tout de même parvenu à remporter son combat du 27 février dernier au Casino de Montréal. Trois des quatre juges ont tranché en sa faveur, l’autre décernant une fiche nulle de 37-37 (photos: Éric G. Gagnon – Tobrook Photography)
Aux prises avec une vilaine grippe, Simon Lefebvre est tout de même parvenu à remporter son combat du 27 février dernier au Casino de Montréal. Trois des quatre juges ont tranché en sa faveur, l’autre décernant une fiche nulle de 37-37 (photos: Éric G. Gagnon – Tobrook Photography)

À son troisième combat chez les pros, le kickboxeur de Mont-Laurier Simon Lefebvre a eu le dessus sur sa grippe et sur Ravon «The Don» Baxter, l’emportant par décision des juges.

Le 27 février dernier, Simon Lefebvre grimpait pour la troisième fois dans le ring de la World Combat Arena (WCA), au Cabaret du Casino de Montréal. Il devait initialement affronter Aristole Yilunga Sinou, un Africain originaire de la République du Bénin, mais comme celui-ci s’est désisté à la dernière minute, on a trouvé un nouvel adversaire: Ravon «The Don» Baxter, de Nashville.

Avant ce combat, le pugiliste américain de 21 ans détenait des fiches de 9 victoires (5 par KO) et 1 défaite en kickboxing et de 12 victoires (8 par KO) et 0 défaite en MMA (arts martiaux mixtes).

Combattre des poings, des pieds et une grippe

Aux prises avec une bonne grippe depuis deux jours, Simon n’était pas au sommet de sa forme lorsqu’il s’est amené dans le ring du Casino. Il est tout de même parvenu à garder le centre du ring durant le premier round, plaçant plusieurs bonnes frappes au visage et au corps de son adversaire.

Toutefois, environ à la moitié du premier round, Simon a donné une frousse à la cinquantaine de supporteurs qui s’étaient réunis au Boston Pizza pour assister au combat en webdiffusion. Essuyant un puissant crochet droit de Ravon Baxter, il a perdu l’équilibre et s’est retrouvé le genou au sol.

Bien que le kickboxeur lauriermontois se soit aussitôt relevé, l’arbitre a entamé un décompte puis, lorsque le combat reprit, Simon a baissé sa garde et foncé témérairement sur son adversaire. Ravon Baxter n’en demandait pas autant: il en a profité pour lui asséner plusieurs bons coups au visage, parvenant même à le coincer dans les câbles pendant les dernières secondes avant la cloche.

2e et 3e round: Simon reprend les rênes du combat

C’est un Simon plus calme et plus prudent qui s’est présenté lors du deuxième round. Ses coups étaient calculés, il se retirerait au bon moment après avoir atteint la cible et il a placé plusieurs coups de pieds sonores au corps de Ravon Baxter, dont un impressionnant «back kick» en pleine poitrine.

Après ce dur round, Ravon Baxter a semblé connaître une baisse de régime, ses coups et déplacements étant nettement plus lents. Pourtant, Simon, fort d’un net avantage durant le deuxième round, a manqué plusieurs opportunités alors que son adversaire gardait les mains basses, le genre d’ouvertures qu’il saisit habituellement pour clouer son opposant au tapis.

Il est tout de même parvenu, suite à une série de coups de pied et coups de poing, à envoyer Ravon Baxter quelques secondes au tapis à la toute fin du troisième round.

Une fin de combat en queue de poisson

Simon a bien entamé le quatrième round, évitant plusieurs coups de son adversaire et ripostant rapidement, mais la vapeur s’est renversée après quelques minutes. D’un bon coup de la gauche, Ravon lui a fait perdre l’équilibre, Simon rebondissant le dos dans les câbles. Il l’y a gardé coincé pendant plusieurs secondes, le mitraillant de coups.

Simon est parvenu à se sortir de cette fâcheuse situation avec une trentaine de secondes à jouer au combat, mais, ébranlé, il n’a pas eu le temps de reprendre le contrôle du combat. Il semblait d’ailleurs peu satisfait de sa performance avant que les décisions des juges soient dévoilées.

Après le combat, il a confié au Courant qu’il n’était pas déçu, mais plutôt «exténué». «J’avais de la misère à bien respirer pendant le combat à cause de ma grippe. Il a vraiment fallu que je puise dans les dernières réserves d’énergies que j’avais pour finir ce combat», explique-t-il.

La décision des juges

Au terme de quatre rounds, les juges n’ont pas tranché unanimement en faveur de Lefebvre, mais aucun des quatre n’a décerné la victoire à Ravon Baxter. Un premier juge a décerné une fiche nulle de 37-37, deux autres ont départagé les points 38-37 en faveur de Lefebvre alors que le quatrième lui a donné deux points d’avance, 38-36.

«J’avais de la misère à bien respirer pendant le combat à cause de ma grippe. Il a vraiment fallu que je puise dans les dernières réserves d’énergies que j’avais pour finir ce combat.» - Simon Lefebvre

Galerie de photos

    CON_2457275_1545_B.jpg
  • 1/2
  • CON_2457274_1545_B.jpg
  • 2/2
Partager:

Alexandre Dubé , Journaliste

  • Courriel