Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
31 janvier 2018

Société d’histoire et de généalogie

La forêt est à l’honneur

L’exposition virtuelle « L’industrie forestière dans les Hautes-Laurentides » a été présentée aux élus, membres et partenaires par La Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides (SHGHL) le 30 janvier dernier à la salle Pierre-Borduas de la MRC d’Antoine-Labelle. L’organisme a aussi profité de l’occasion pour dévoiler la programmation de ses activités pour 2018.

Kathleen Godmer , journaliste-pigiste

Benoit Bourbeau, archiviste, Janie Dumas-Jasmin, agente de développement culturel à la MRC, Catherine Gagné-Supper, montage vidéo, Véronique Paul, coordonnatrice de la SHGHL, Shirley Duffy, Présidente de la SHGHL et Dominique Beauregard, directrice artistique de l’exposition (photo : Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Benoit Bourbeau, archiviste, Janie Dumas-Jasmin, agente de développement culturel à la MRC, Catherine Gagné-Supper, montage vidéo, Véronique Paul, coordonnatrice de la SHGHL, Shirley Duffy, Présidente de la SHGHL et Dominique Beauregard, directrice artistique de l’exposition (photo : Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

L’idée de faire un projet d’exposition virtuelle a été proposée par la MRC d’Antoine-Labelle et la SHGHL a tout de suite été emballée puisque l’objectif était de mettre en valeur quatre thèmes qui proviennent du patrimoine culturel de la région.

Le projet d’exposition virtuelle a permis à la SHGHL et à son archiviste, Benoit Bourbeau, de traiter un grand nombre de documents d’archives et de mettre en ligne une deuxième exposition. Les deux expositions ont été réunies sous le thème « Forts de notre histoire » et tous peuvent aller la voir au www.fortsdenotrehistoire.com.

Avec ce nouveau musée virtuel, on veut rendre accessible et valoriser la grande richesse du patrimoine et des archives dans les Hautes-Laurentides. C’est sur une superbe plate-forme, crée par Dominique Beauregard de Facteur G, que tous peuvent aller s’informer sur l’époque des grandes fermes forestières, des des camps de bûcherons et des moulins à scie ainsi que sur le personnage de Jos Montferrand qui, encore aujourd’hui, reste une légende bien vivante.

Encore plus d’activités

Enchantée de voir l’intérêt généré par le développement de l’exposition, Véronique Paul, coordonatrice de la SHGHL a aussi expliqué les autres activités à venir. Il y aura la parution du numéro 22 de la revue La Laurentie en juin prochain, l’exposition estivale annuelle (du 24 juin au 29 juillet prochain) au studio de la maison de la culture de Mont-Laurier et enfin un circuit guidé en autobus à la fin septembre 2018.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste-pigiste

  • Courriel