Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
4 décembre 2017

Après l’incident de Ferme-Neuve

La CSPN va « redoubler de prudence » dans l’entretien de son parc immobilier

Suite à un détachement de briques sur la façade de l’école Sacré-Cœur de Ferme-Neuve le 29 novembre dernier – qui n’a fait aucun blessé – la Commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN) a assuré qu’il s’agissait d’un « événement isolé » mais elle va « redoubler de prudence » dans l’entretien de son parc immobilier.

Simon Dominé , Rédacteur en chef

Des briques se sont détachées de la façade de l’école Sacré-Cœur de Ferme-Neuve le 29 novembre dernier (photo : Alexandre Dubé – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Des briques se sont détachées de la façade de l’école Sacré-Cœur de Ferme-Neuve le 29 novembre dernier (photo : Alexandre Dubé – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Les briques se dont détachées d’un mur dans l’après-midi, alors que les élèves se trouvaient en classe. Aucune évacuation n’a été nécessaire. Par mesure de prudence cependant, les élèves qui se trouvaient dans la classe la plus proche du lieu de l’incident ont été relocalisés dans une autre.

Le lendemain, maçons et architecte étaient à l’œuvre : les briques qui représentaient un danger ont été enlevées de la façade et des clôtures permanentes ont été installées afin d’empêcher toute circulation dans cette zone.

En fin de semaine, la partie haute de la cheminée a été rejointe et, de manière préventive, un grillage de soutènement temporaire sera installé sur la partie haute de l’élévation gauche au courant de la semaine, a précisé la directrice du service du secrétariat général, du transport et des résidences pour la CSPN, Me Jacinthe Fex.

Comme cette dernière l’a affirmé, des travaux étaient déjà planifiés pour l’été 2018. Pour le bâtiment datant de 1946, il y aura tout d’abord remplacement des portes et fenêtres, ainsi que le remplacement complet de la maçonnerie (briques, linteaux et allèges). Pour celui construit en 1952, la CSPN prévoit le remplacement des portes et fenêtres et quelques corrections mineures sur la maçonnerie.

« Pas représentatif de l’état général » des bâtiments de la CSPN

Pour Mme Fex, « cet incident n’est pas représentatif de l’état général de nos bâtiments » car la CSPN « possède un indice de vétusté physique des bâtiments de 3,8 %, ce qui est considéré comme très bon ». À noter cependant que dans le cas de l’école Sacré-Cœur de Ferme-Neuve, cet indice est plus élevé que la moyenne, puisqu’il est de 7,7 %, ce qui est tout de même « considéré comme bon » stipule Mme Fex.

Rappelons qu’au cours de l’été 2017, la CSPN a effectué divers travaux de mise à niveau de son parc immobilier, dont la moyenne d’âge est de 75 ans, grâce à une aide financière de 2 086 126 $ du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES).

L’école Saint-Sacrement de Ferme-Neuve, l’École polyvalente Saint-Joseph (EPSJ), le Centre de formation professionnelle de Mont-Laurier (CFPML), le Centre Christ-Roi de Mont-Laurier, l’école Sacré-Cœur de Mont-Saint-Michel, l’école Saint-François de Lac-des-Écorces, l’école Saint-Eugène de Mont-Laurier et l’école Henri-Bourassa de Chute-Saint-Philippe ont bénéficié de ces travaux.

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel