Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
2 octobre 2017

La Troupe Montserrat redonnera vie à Louis Riel

Grande première : après plus de vingt ans d’écriture à temps partiel et d’enseignement de l’Histoire, Gilles Ouimet est enfin prêt à adapter l’un de ses scénarios pour ainsi donner vie à ce personnage de feu au destin tragique qu’est Louis Riel. Épaulé à la mise en scène par Mélanie Lucas, « La dernière nuit de Louis Riel », le tout dernier projet de La Troupe Montserrat, prendra l’affiche dès les 27 et 28 octobre ainsi que les 02 et 03 novembre prochains.

Benoit Ricard , Journaliste-pigiste

Présentée les 27 et 28 octobre ainsi que les 02 et 03 novembre prochains à 20h, à l’auditorium de la Polyvalente St-Joseph, la Troupe Montserrat vous invite à revivre une page sombre de notre histoire avec sa nouvelle œuvre de création théâtrale : « La dernière nuit de Louis Riel ». Billets en vente à La Griffe d’Alpha et auprès des comédiens (photo : Benoît Ricard – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Présentée les 27 et 28 octobre ainsi que les 02 et 03 novembre prochains à 20h, à l’auditorium de la Polyvalente St-Joseph, la Troupe Montserrat vous invite à revivre une page sombre de notre histoire avec sa nouvelle œuvre de création théâtrale : « La dernière nuit de Louis Riel ». Billets en vente à La Griffe d’Alpha et auprès des comédiens (photo : Benoît Ricard – Le Courant des Hautes-Laurentides).

En cette année du 150e anniversaire du Canada, peu d’hommes auront suscité autant de passions et de controverses dans notre histoire que Louis Riel. Héros et martyr, rebelle et traître ou encore prophète, fou et illuminé, les vocables n’ont pas manqué: « De son destin tragique, qu’il soit personnel ou collectif, je trouve qu’il y a de la matière à dramaturgie. Ce fils de l’Ouest a consacré sa vie à la défense des droits des Métis et des Premières Nations de son coin de pays. On le considère aujourd’hui comme le fondateur du Manitoba. Pourtant, il fut pendu comme un criminel, le 16 novembre 1885 », explique d’abord l’auteur.

Profondeur de champ

La pièce se déroule sur trois différents plans: le réel, les souvenirs et les fantasmes. Au début de l’intrigue, Riel, interprété par Jocelyn Bertrand, apprend que son appel sur sentence a été rejeté et qu’il sera pendu le lendemain: « Seul dans sa cellule, il passera sa dernière nuit ballotté par l’angoisse, le rêve et les visions. Avec la mort comme seule compagne, Riel revivra les principales péripéties de ses 15 dernières années marquées par un succès initial, bien sûr, mais surtout par des échecs, des trahisons, des frustrations et par la maladie », ajoute Mélanie Lucas, le bras droit de Gilles à la mise en scène.

Du texte à la scène

« Outre le défi de prendre un recul objectif face à mes écrits, l’un de mes plus gros challenges techniques est de coordonner 17 différents agendas. Aujourd’hui, nous en sommes rendus à tester la version complète. Je vise 1h30, il y a beaucoup de texte, Riel a rencontré beaucoup de gens durant ces années et à ce stade, je préfère avoir à couper qu’en ajouter », termine M. Ouimet, confiant d’arriver à bon port dans trois semaines.

Donneront la réplique à Riel : sa femme Marguerite, sa mère Julie et l’une de ses flammes, Evelina Barnabé. Représentants du clergé : Monseigneurs Taché et Bourget ainsi que le révérend père Alexis André. Bien entendu, seront présents John A. Macdonald, ainsi que William Mactavish de la Compagnie de la Baie d’Hudson sans compter « la grande faucheuse », Thomas Scott et plusieurs autres.

Dans l’ombre

À la scénographie, aux costumes et aux maquillages s’ajoutent Yvon Tremblay, Léon Allard, Patricia Jetté et Isabelle Chevalier tandis que la direction musicale sera assurée par Claude Boisvert avec l’aimable participation de Karinelle Dugas, Lorraine Raby, Jason Deslauriers et Michel Cantin.

Depuis « Stampede », l’équipe de Montserrat n’a définitivement pas ralenti : preuve que cette communauté passionnée de théâtre est en santé à Mont-Laurier. « La dernière nuit de Louis Riel » s’annonce intense! C

Partager:

Benoit Ricard , Journaliste-pigiste

  • Courriel