Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
11 septembre 2017

Festival international de théâtre

L’émotion et l’excitation à fleur de peau

Vendredi soir dernier, c’était le coup d’envoi officiel de la 8e édition du Festival international de théâtre de Mont-Laurier. Animée en trois langues sur la scène de l’Espace Théâtre, la soirée était digne de celles que l’on retrouve dans les grands centres urbains. Les mini-prestations offertes par les troupes présentes donnent un bel avant-goût du festival!

Murielle Yockell , Journaliste-pigiste

L’ambiance de la soirée d’ouverture du Festival international de théâtre de Mont-Laurier était effervescente et remplie de joie et d’excitation (photo: Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides).
L’ambiance de la soirée d’ouverture du Festival international de théâtre de Mont-Laurier était effervescente et remplie de joie et d’excitation (photo: Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides).

C’est le temps d’oublier ce qui se passe ailleurs dans le monde et de profiter du Festival international de théâtre pour refaire le plein d’optimisme et retrouver du soleil dans son quotidien! Les comédiens, venus de partout dans le monde, sont très heureux d’être ici et ont les yeux et le cœur grands ouverts sur notre culture et notre région.

Plusieurs d’entre eux se disent agréablement surpris par le sourire et l’accueil chaleureux des gens d’ici. « L’ambiance ici est tellement agréable, » soulignait Jean Duvert de la troupe Les Tréteaux de Charell (France). Même son de cloche pour Mohamed Salah, membre de la troupe égyptienne Crischando, qui en est à sa première visite au Canada. « Ici, les gens sont très amicaux, charmants et très portés à aider les autres (traduction). »

Soirée d’ouverture

La soirée d’ouverture animée avec brio par Kathy Bernier, Pierre Dionne et Jasmine Ramirez, a donné lieu à des moments d’émotions et de rires. Pour la présidente de Double Défi, Marie-Claude Doré, qui était émue aux larmes, c’est au moment de prendre la parole qu’elle a pris conscience que son organisation (toute l’équipe de Double Défi) est responsable d’un événement aussi beau et aussi heureux. « Pendant une semaine, on se retrouve, tous pays confondus! »

Pour sa 8e édition, Double Défi a mis l’accent sur la région en débutant avec quelques performances artistiques aux saveurs locales en commençant par le texte d’une œuvre de Claude Gauthier récité par Gilles Ouimet. Les festivaliers ont aussi fait la connaissance de notre cher curé Labelle avec un extrait adapté de la pièce « Labelle: Légendes du Nord ». Le Chœur Entramis était aussi de la partie avec la chanson « On écrit sur les murs » de United Kids. Mme Doré a aussi interprété de sa voix douce une œuvre de Gauthier, soit la chanson « Notre-Dame-de-Pontmain ».

Le talent au rendez-vous!

Il y en aura pour tous les goûts durant le festival: musique, théâtre, danse, poésie, chansons et autres surprises. La qualité est très présente et la différence est très frappante. Selon la présidente du festival, tout se passera dans le jeu des comédiens, dans leur gestuelle et leur technique, car plusieurs troupes ont très peu de décors et ils sortent souvent du théâtre traditionnel. Les gens auront certainement un coup de cœur pour certaines pièces. À la fin de la soirée, le maire de Mont-Laurier, Michel Adrien n’avait que de bons mots envers la performance des troupes. « Il faut reconnaître la qualité de ce qu’on a vu ce soir. (...) On est vraiment choyé à Mont-Laurier de vivre un événement aussi grandiose. » Luc Couture présidera pour une 8e fois le jury du festival. Le travail des comédiens sera évalué ainsi que la mise en scène et la scénographie.

Sous le chapiteau

Avec plus de 200 personnes réunissant les organisateurs, festivaliers, parrains et bénévoles, une belle ambiance régnait durant le souper qui avait lieu sous le chapiteau sur la rue du Pont à Mont-Laurier. Plusieurs festivaliers internationaux arrivent à s’exprimer en français ou en anglais, ce qui facilite les échanges avec les gens de la place. Après la soirée d’ouverture, c’était à nouveau le rendez-vous au même endroit. Vers minuit, la musique et le party sont parvenus à faire sauter les dernières barrières linguistiques! C

Marie-Claude Doré, présidente de Double-Défi, a interprété de sa voix douce une œuvre de Gauthier, soit la chanson « Notre-Dame-de-Pontmain ».

Partager:

Murielle Yockell , Journaliste-pigiste

  • Courriel