Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
7 août 2017

Compétition Cowboy extrême

La 2e édition attire 27 participants

Tenue dans le cadre du Festival du Ranch El Ben, la compétition Cowboy extrême homologuée par l’Association des Cowboys extrêmes du Québec clôturait l’événement du Ranch El Ben avec panache. Les cavaliers participant à cette série d’épreuves ont bien mis en valeur la complicité et la confiance qui existent entre eux et leur cheval.

Murielle Yockell , Journaliste-pigiste

Parmi les épreuves de la compétition Cowboy extrême, les cavaliers et leur monture devaient franchir au moins un pont instable dont celui-ci qui basculait de l’avant vers l’arrière (photo : Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Parmi les épreuves de la compétition Cowboy extrême, les cavaliers et leur monture devaient franchir au moins un pont instable dont celui-ci qui basculait de l’avant vers l’arrière (photo : Murielle Yockell – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Quand on connaît le tempérament fougueux et nerveux des chevaux, on comprend vite le côté «extrême» des épreuves. Dans cette compétition, la rapidité est tenue en compte, mais ce n’est pas le premier critère pour remporter la victoire. Le manque de coordination ou de communication entre le cavalier et son cheval peut coûter des points de même que le stress ou la réticence de l’animal à accomplir une épreuve.

Les épreuves...

Comparativement à l’an dernier et selon les catégories, le parcours, qui comprenait une quinzaine d’épreuves, était légèrement différent. Les cavaliers habitués avaient 13 épreuves à parcourir tandis que les débutants s’en tiraient avec une dizaine d’épreuves, spécifiait le concepteur du parcours, Éric St-Arnauld. Parmi ces épreuves, on retrouvait quatre ponts instables, un trou d’eau avec billots de bois et des épreuves de maniabilité comme restreindre les déplacements d’une vache (rôle tenu par un bénévole), détacher et attacher une barrière ou passer à travers des cônes sans faire tomber les balles qui les surmontaient. Pour vérifier le niveau de réactivité du cheval, on pouvait demander au cavalier de déplacer son animal en l’attachant par les rênes derrière le VTT, de le faire passer à travers des tubulures de couleurs en polystyrène (tubes de piscine) ou à travers un rideau d’eau.

Les compétitions de Cowboy extrême prennent de plus en plus d’ampleur au Québec. Les participants provenaient de la grande région des Laurentides ainsi que celles de Gatineau et de Saint-Hyacinthe. Ici dans la région, certains compétiteurs ont des chances de se rendre à la grande finale provinciale pourvu qu’ils arrivent à compléter leur minimum de cinq compétitions, confiait M. St-Arnauld. Parmi eux, on retrouve Chantal Despasties de Mont-Laurier, Sylvain Rodier de Nominingue ainsi que pour Francis Ouellette et sa mère, Annie Larue, de Ferme-Neuve.

Résultats par catégorie

Seuls dans la catégorie Roocki, le jeune Francis Ouellette et son cheval Kass Léna Star ont accompli un parcours presque parfait. Parmi les épreuves les plus difficiles, le duo a franchi les doigts dans le nez le pont à bascule latérale, les tubulures de couleurs et donné du lait à la vache (rôle tenu par un bénévole). Bien que son cheval ne semblait démontrer aucune réticence à passer à travers les cônes, quelques balles sont quand tombées au sol. Pour la catégorie Débutant, il y avait six participants. Anne-Marie Caya qui faisait successivement équipe avec les chevaux Hazalie et Yellow, a remporté la première et deuxième place. Elle était suivie de Ysabelle Desjardins et Sleeman.

Chez les Intermédiaires où l’on comptait sept équipes, Kim Ogilvie et Boogie ont obtenu le premier rang. Érika Chartrand et Star se sont classés en seconde place suivis par Sylvain Rodier et Yankee. La catégorie Jeune réunissait deux équipes et c’est Valeska Mailloux et Fringo Pinto qui se sont classés en première place. Idem pour la catégorie 55 ans et plus dont la première place est revenue à Sylvain Rodier et Yankee.

Chez les Non-pro, sur les trois équipes participantes, Benoit St-Germain et Yellow ont cumulé le plus de points, suivis d’Anny Larue avec Yuba San Olena. Benoit St-Germain et son cheval ont bien fait de tenter le coup chez les pros, car leur duo a raflé la première place sur les quatre équipes inscrites. Il était suivi de Shannon Townsend et Oreo en seconde place. La juge pour cette compétition de Cowboy extrême était Lise Pinsonneault.


Notice: Undefined variable: masson in /home/lecouran/public_html/wp-content/themes/journal/article_get.php on line 141

Galerie de photos

    CON_1851627_1545_B.jpg
  • 1/14
  • CON_1851626_1545_B.jpg
  • 2/14
  • CON_1851625_1545_B.jpg
  • 3/14
  • CON_1851624_1545_B.jpg
  • 4/14
  • CON_1851623_1545_B.jpg
  • 5/14
  • CON_1851622_1545_B.jpg
  • 6/14
  • CON_1851621_1545_B.jpg
  • 7/14
  • CON_1851620_1545_B.jpg
  • 8/14
  • CON_1851619_1545_B.jpg
  • 9/14
  • CON_1851618_1545_B.jpg
  • 10/14
  • CON_1851617_1545_B.jpg
  • 11/14
  • CON_1851616_1545_B.jpg
  • 12/14
  • CON_1851615_1545_B.jpg
  • 13/14
  • CON_1851614_1545_B.jpg
  • 14/14
Partager:

Murielle Yockell , Journaliste-pigiste

  • Courriel