Suivez le courant!       819 623-7374
Partager:
6 juillet 2017

Feux de forêt

Quatre feux mineurs en juin dans la MRC d’Antoine-Labelle

Depuis le 31 mai dernier, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a répertorié quatre feux de forêts dans la MRC d’Antoine-Labelle. De ces quatre brasiers, trois sont survenus sur le territoire de la municipalité de Chute-Saint-Philippe.

Alexandre Dubé , Journaliste

Seuls quatre feux de forêts mineurs ont été répertoriés par la SOPFEU depuis le 31 mai dans la MRC d’Antoine-Labelle (photo: Pixabay).
Seuls quatre feux de forêts mineurs ont été répertoriés par la SOPFEU depuis le 31 mai dans la MRC d’Antoine-Labelle (photo: Pixabay).

Deux de ces incendies ont été causés par la foudre, soit le 31 mai près du Lac des Cornes à Chute-Saint-Philippe et le 24 juin près du Lac Allard à Lac-Saguay, alors que les deux autres sont imputables à l’activité humaine.

Le 5 juin, un feu de camp mal éteint à Chute-Saint-Philippe s’est transformé en incendie. Les personnes responsables seraient apparemment parvenues à apprivoiser les flammes eux-mêmes puisque la SOPFEU ne s’est déplacée sur les lieux que six jours plus tard, soit le 11 juin, pour constater les dégâts.

Le 10 juin, un mégot de cigarette jeté en forêt a causé un autre incendie mineur dans la municipalité, celui-ci nécessitant l’intervention des pompiers locaux.

Des dommages n’atteignant pas un hectare

Si les 114 incendies recensés au Québec depuis le début de la saison ont ravagé 6 329,6 hectares de forêt, la MRC d’Antoine-Labelle s’en sort quasi indemne: au total, les quatre récents feux de forêt ont endommagé moins d’un hectare.

Par voie d’un communiqué, la SOPFEU rapporte qu’à cette période de l’année «La moyenne se situe à 308 incendies et 56 156.9 hectares touchés», c’est donc dire que le Québec s’en tire plutôt bien dans son ensemble, notamment en raison de la météo pluvieuse. L’organisme souligne également que «Le mois de juillet annonce l’arrivée des vacances pour plusieurs Québécois» et que «Comme les amateurs de plein air sont à l’origine de près du tiers des incendies à ce temps de l’année, la vigilance ne devrait prendre aucun congé».

Quelques conseils à retenir

Catherine Morency, agente à la prévention et à l’information pour la SOPFEU, invite les vacanciers et résidents à s’assurer qu’il n’y a pas d’interdiction de faire des feux à ciel ouverts avant de craquer leur allumette. Pour ce faire, ils peuvent se rendre sur le site web de la SOPFEU ou encore télécharger l’application mobile gratuite de l’organisme.

De plus, elle conseille de toujours avoir de l’eau ainsi que des outils, par exemple une pelle, à portée de main advenant que le feu se propage. Mme Morency recommande également aux fumeurs de bien disposer de leurs mégots de cigarette, car ils sont la cause de beaucoup d’incendies chaque année. C

«Si on décide de faire un feu, il faut s’assurer que les vents n’excèdent pas 10 km/h, parce que les braises peuvent se propager rapidement à la végétation.» - Catherine Morency, agente à la prévention et à l’information pour la SOPFEU

Partager:

Alexandre Dubé , Journaliste

  • Courriel